Le rouge et le noir

Les métamorphoses du laboratoire.

70 ans de PICTO

CROISIÈRE, Les rencontres de la photographie, Arles, du 29 juin 2020 - 20 septembre 2020
 
Commissaire de l’exposition : Luce Lebart
Exposition coproduite par le Picto Foundation et les Rencontres d'Arles, avec le soutien de Neschen, Lumière et Epson.
 
2020 ll expo retn media file 6774
Michel Campeau, série La chambre noire, 2005-2010. Collection Michel Campeau
 

 L'expérience du laboratoire, celle de l'apparition de l'image et de sa fabrication, est fascinante : elle décida de nombreux photographes à se consacrer au médium. Cette exposition rend hommage au labo photo, en exalte les occurrences, les métamorphoses mais aussi les émotions. Ici assimilable à la paillasse d'un alchimiste, là à l'atelier d'un peintre, plus loin au chariot d'un marchand ambulant, le laboratoire conquiert toute sorte de territoire. En bonne place dans les administrations, il pénètre l'espace domestique pour se nicher près de toute arrivée d'eau. Les photographes eux-mêmes immortalisent leur labo : chez Vivian Maier, les bandes de négatifs qui sèchent ressemblent à un rideau de douche. Saisis sur le vif, Ansel Adams, Kertész et Brassaï ainsi que de nombreux anonymes, déclinent les mouvements d'une chorégraphie semblant se répéter à l'infini, celle des « gestes du tireur ». En dialogue avec des œuvres d'artistes contemporains, des images historiques issues de multiples collections privées et publiques révèlent la part sensible du tirage, depuis le laboratoire en plein soleil de William Henry Fox Talbot à celui de Irving Penn, chalet isolé rappelant à la solitude du tireur.

 

Presses :